Camille Claudel
Collège
Vitrolles
 

Sonnerie 36 : FRANCK CHURCHILL / DISNEY - Un jour, mon prince viendra (1937)

lundi 2 juillet 2018, par Fournier

Sonnerie 36 : FRANCK CHURCHILL / DISNEY - Un jour, mon prince viendra (1937) reprise par le grand orchestre de Paris

Semaine  : du 02 au 06 juillet 2018

Style  : Musique de film

Lien  : https://www.youtube.com/watch?v=M3Y5OFSyjiA
https://www.youtube.com/watch?v=CwRgIxoDPqk

Présentation : Un jour mon prince viendra (Someday My Prince Will Come dans la version originale) est une chanson du film d’animation Blanche-Neige et les Sept Nains sorti en 1937 des studios Disney. Cette chanson, sortie sous différents supports, fut classée numéro 1 en 1939 jusqu’en 1941, avec plus de 3,5 millions de copies vendus. Elle demeure un classique du répertoire enfantin mondial. Le 33 tours du film se vendit à plus de 2,5 millions d’exemplaires, et fut également numéro 1.

Le titre fut composé par Frank Churchill avec des paroles originales de Larry Morey, adaptées pour la version française par Francis Salabert. La chanson originale fut interprétée par l’actrice Adriana Caselotti et pour la version française par Lucienne Dugard puis Rachel Pignot.

L’American Film Institute classa la chanson à la 19e position de AFI’s 100 Years... 100 Songs, un classement des plus grandes chansons de l’histoire du cinéma américain. Cette place fait de cette chanson la deuxième meilleure place pour un titre Disney puisque le classement comprend également When You Wish Upon a Star issu du long métrage Pinocchio (1940).

Frank Churchill est un compositeur américain (1901 - 1942). En 1930, il est embauché aux Studios Disney pour composer les mélodies des courts métrages principalement des Silly Symphonies.
Parmi les plus connues, on peut citer Qui a peur du grand méchant loup ? (Who’s Afraid of the Big Bad Wolf ?) composée pour Les Trois Petits Cochons (1933) sur des paroles de Ted Sears. Il a aussi composé des chansons pour Blanche-Neige et les Sept Nains (1937), parmi lesquelles Un jour mon prince viendra, sur des paroles de Larry Morey, et pour Dumbo (1941).

Selon Jimmy Johnson, président de Walt Disney Records, il était unique en son genre, écrivant des mélodies simples et directes comme Walt Disney le désirait et venait au studio dans des costumes immaculés avec un nœud-papillon. Johnson précise qu’il buvait un peu mais que cela n’interférait pas avec son travail. Après son suicide en 1942, Walt a perdu un compositeur de talent et un homme avec qui il pouvait parler musique. Juste après la guerre, Leigh Harline et Ned Washington, les autres compositeurs du studio sont partis vers les studios concurrents

 
Collège Camille Claudel – 49 avenue du 8 mai 45 - 13127 Vitrolles – Responsable de publication : M. J-C Gruffat
Dernière mise à jour : vendredi 13 juillet 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie d'Aix-Marseille